Microsoft licencie en masse. 1900 employés remerciés dans la branche gaming.

par | 25 Jan 2024 | Actualité, PC, XBOX

Ce 25 janvier 2024, P. Spencer, directeur de la branche gaming de Microsoft, annonçait dans un mail interne la suppression de 8% des 22000 effectifs soit 1900 personnes. Que se passe-t-il?

Le rachat qui tourne mal.

Phil Spencer, directeur de la branche gaming de Microsoft, annonce dans un mail interne, révélé par The Verge, la suppression de 1900 postes. Ces postes concernent principalement des employés de chez Activision Blizzard et certains de chez Xbox et ZeniMax. Ces informations ont ensuite été confirmées par Microsoft.

À mesure que nous avançons en 2024, la direction de Microsoft Gaming et d’Activision Blizzard s’engage à s’aligner sur une stratégie et un plan d’exécution avec une structure de coûts durable qui soutiendra l’ensemble de notre activité en croissance. Ensemble, nous avons fixé des priorités, identifié les domaines de chevauchement et veillé à ce que nous soyons tous alignés sur les meilleures opportunités de croissance.

Dans le cadre de ce processus, nous avons pris la douloureuse décision de réduire la taille de notre effectif de jeu d’environ 1 900 postes sur les 22 000 personnes que compte notre équipe.

extrait du mail de Phil Spencer

Comme vous pouvez le lire, aucune contrainte économique n’est évoquée. Il semble que le rachat d’Activision Blizzard ait trop gonflé les effectifs. Cette vague de suppression n’est donc qu’une optimisation due à la fusion des deux entreprises. Il évoque, également, des procédures de licenciement selon la réglementation locale (intégralités du texte en bas de page). Selon le site d’Activision, leurs studios sont situés aux États-Unis, Canada, Allemagne, Espagne, Irlande, Australie, Royaume-Uni mais aussi Chine. Cela risque donc de conduire à des conditions de perte d’emploi bien différentes. Phil finit son mail par des promesses d’investissement dans de nouveaux projets. Plutôt indélicat, non?

On apprend également que la division gérant la commercialisation des supports physiques chez Microsoft a fermé ses portes. On peut y voir là, une confirmation de la rumeur de console Xbox purement numérique.

Cette vague de licenciements n’est pas sans rappeler celle de 10000 personnes, il y a un an.

Blizzard décapité

Le président de Blizzard, Mike Ybarra, a pris la décision de quitter le navire. Selon Matt Booty, président du contenu et des studios de jeux de Microsoft, le départ de “Mike” fait suite à la finalisation de la fusion des 2 studios. Le poste ne restera pas vacant très longtemps. Allen Adham, directeur de la conception de Blizzard, a également rendu son tablier, il est le cofondateur de Blizzard.

Le jeu de survie de Blizzard a été, tout bonnement, annulé et les équipes redirigées sur d’autres projets de Blizzard toujours.

Mais que se passe-t-il dans l’industrie?

Cela fait un an que l’industrie du jeu vidéo voit des licenciements en masse. D’autres mastodontes ont écumé leur rangs ces derniers mois. En 2023, Electronic Arts (775), Epic Games (1800), Amazon Games (annonce 535), Embracer (annonce 296) ont lancé les hostilités. En 2024, Unity (1800) et Riot games (500) poursuivent le mouvement. On est donc sur une période difficile pour les métiers du jeu vidéo, l’industrie se portant pourtant très bien avec des sommes records. Pour exemple, L’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft a été faite pour la somme de 69 milliards de dollars.

Cela fait un peu plus de trois mois que les équipes Activision, Blizzard et King ont rejoint Microsoft. À mesure que nous avançons en 2024, la direction de Microsoft Gaming et d’Activision Blizzard s’engage à s’aligner sur une stratégie et un plan d’exécution avec une structure de coûts durable qui soutiendra l’ensemble de notre activité en croissance. Ensemble, nous avons fixé des priorités, identifié les domaines de chevauchement et veillé à ce que nous soyons tous alignés sur les meilleures opportunités de croissance.

Dans le cadre de ce processus, nous avons pris la douloureuse décision de réduire la taille de notre effectif de jeu d’environ 1 900 postes sur les 22 000 personnes que compte notre équipe. L’équipe de direction du jeu et moi-même nous engageons à suivre ce processus de la manière la plus réfléchie possible. Les personnes directement impactées par ces réductions ont toutes joué un rôle important dans le succès d’Activision Blizzard, de ZeniMax et des équipes Xbox, et elles peuvent être fières de tout ce qu’elles ont accompli ici. Nous sommes reconnaissants pour toute la créativité, la passion et le dévouement qu’ils ont apportés à nos jeux, à nos joueurs et à nos collègues. Nous apporterons tout notre soutien à ceux qui sont touchés pendant la transition, y compris des indemnités de départ fondées sur les lois locales du travail. Ceux dont les rôles seront affectés seront informés et nous vous demandons de traiter vos collègues qui partent avec le respect et la compassion qui sont conformes à nos valeurs.

Pour l’avenir, nous continuerons d’investir dans des domaines qui développeront notre activité et soutiendront notre stratégie visant à proposer davantage de jeux à davantage de joueurs dans le monde. Bien que ce soit un moment difficile pour notre équipe, je suis plus que jamais confiant dans votre capacité à créer et à entretenir les jeux, les histoires et les mondes qui rassemblent les joueurs.

Phil

Intégralité du mail de Phil Spencer

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Achetez vos jeux et cartes prépayées moins chers

SUGGESTIONS

Un nouveau jeu Batman Arkham annoncé

Un nouveau jeu Batman Arkham annoncé

Dévoilé par surprise, un nouvel opus de la série Batman Arkham va sortir en VR un peu plus tard cette année. https://www.youtube.com/watch?v=XpN_Abd1RQc Après un premier opus VR sorti en 2016, le héros légendaire de Gotham revient dans un nouveau jeu. Pour l’instant,...

Copy link