Indie Cell #2 Unkown Value : game jam

par | 18 Fév 2024 | Culture, Dossiers & Interviews

Et bien , nous voilà au numéro 2 de Indie Cell, mais premier numéro du format “Unkown Value”. Aujourd’hui on parle game jam.

Après notre premier DevLog avec les potos de Duck reaction, voilà venu le premier Unknown Value. Ce second format récurrent sera l’occasion de plonger dans l’inconnu et d’enrichir le vocabulaire des nouveaux arrivants dans le monde des jeux indépendants. Dans la mesure du possible, j’essaierai de mettre en lien ce “lexique” avec le devlog qui le précède. Lors de l’épisode #1, je vous parlais de game jam. On va donc revenir sur ce type d’événement qui est souvent le point de départ de beaucoup de personnes dans le monde de l’indépendant et aussi un lieu qui fait germer les plus folles des idées.

Qu’est que c’est?

Comme je le disais une game jam, c’est un événement où l’on crée des jeux vidéo dans un lapse de temps restreint. Déjà, revenons sur la composition de l’appellation, game pour le jeu et jam pour jam (hello captain obvious!) comme en musique. Une jam, en jazz principalement, c’est une session durant laquelle des musiciens, qui ne se connaissent pas, jouent un morceau improvisé (un petit exemple ci dessous pour les plus curieux d’entre vous). Concernant la partie game, cela peut être le jeu au sens large, jeu vidéo, jeu de plateau, jeu de rôle, etc. Le principe de base, car on verra que cela varie beaucoup, les inscrits se retrouvent tous au même endroit pour créer un jeu. Il est laissé un temps aux participants pour former des groupes, ou pas, suivant les consignes de départ de la game jam. Une fois les groupes en place, les organisateurs donnent le thème auquel devra se rattacher la création. On laisse un peu de temps, mais vraiment un peu, genre 5 minutes pas plus, pour échanger leurs idées et définir ce sur quoi ils vont se fixer. Top départ ! Le chrono est lancé, le jeu est créé de A à Z. Fin du chrono, on pose tout, le jeu est terminé. Vient le moment pendant lequel les équipes présentent ce qu’elles ont mis au point au jury. Un classement est alors défini, les gagnants récompensés, si récompense il y a. Les participants ont enfin le droit de se reposer, c’est crevant. Et pour finir, la plupart prévoient leur prochaine game jam.

Petite jam session musicale

Et mon jeu vidéo dans tout ça?

On rentre dans le vif du sujet : le jeu vidéo. Dans les grandes lignes, le principe reste le même, à la nuance près que certaines qualifications sont nécessaires. Difficile de coder quand on est juste graphiste ou de s’improviser sound designer le temps d’un week-end. C’est pourquoi les règles de bases peuvent changer en fonction de l’événement (je vous en détaille quelques uns plus bas). Il arrive souvent que ce soient des équipes bien rodées qui participent à ces jam, ou alors qu’un game designer ( ça vous intéresserait que je vous fasse un épisode sur le game design?) cherche un développeur et/ou un graphiste. Il arrive aussi souvent que la game jam se déroule en distanciel pour deux raisons principales je pense. La première est qu’il est plus simple de bosser à la maison sur son matos que de le ramener avec soi ou de bosser sur du matériel inconnu. La seconde est sûrement qu’il est plus facile de composer une équipe efficace à travers le monde plutôt qu’au fin fond de la Creuse (bim ! une balle perdue). Et c’est bien sûr sans parler des problèmes organisationnels d’un événement nécessitant une salle, des dizaines de PC, le tout ouvert jour et nuit. Ha oui j’ai oublié de préciser que la plupart des jam se déroulent 24/24h

Donc pour résumer, des équipes s’inscrivent à la game jam de façon à couvrir les différents postes (au moins développement et graphisme, même s’ il y a des solo). La game jam est soit sur un lieu donné, soit à distance. Le thème est donné le jour même. La team bosse jusqu’au chrono de fin. Le jeu est alors uploadé sur la plateforme prévue afin que le jury y ait accès. Le classement est établi, les gagnants récompensés. Fin de la jam. Précisons quand même que le côté classement et récompense ne sont pas systématiques. C’est avant tout l’euphorie d’un projet mené à terme qui fait tout l’intérêt de la chose.

A quoi ça sert?

Déjà pour répondre à cette question, il faut déterminer qui peut y participer. Rien de plus simple. Tout le monde est bienvenu aux game jam. Aussi bien le novice que l’expert peut proposer ses idées et/ou compétences. De toute façon, le temps accordé donne rarement l’occasion de présenter un jeu complet et ultra polish.

On appelle le polish tout ce qui est ajouté au jeu pour le rendre attractif et plaisant à jouer. Par exemple, un son et un effet de lumière quand tu gagnes un niveau, un tremblement d’écran et une giclée de sang quand tu prends un coup. Toutes ces petites choses qui peuvent faire une grande différence sur un jeu fini.

Ce qui prime avant tout, ce sont les idées. Un concept ultra original, une astuce de gameplay, un univers jamais vu, voilà ce qui fait marquer des points. Et c’est souvent celui qui bosse pas 60h/semaine dans le JV qui pourra proposer des choses inédites.

Tout ça pour dire que le but premier est de se forger de l’expérience. Tu apprendras plus en 48 heures de game jam qu’en 2 semaines de tuto youtube. Travailler sous pression, (positive qu’on soit d’accord), en équipe, trouver une solution à un problème et réfléchir tout simplement, voilà les compétences qui se développent rapidement. Mais, c’est aussi, la possibilité pour des équipes chevronnées d’expérimenter une idée car certains jeux de game jam peuvent être testés par des milliers de joueurs, voire même se faire remarquer au-delà de l’événement. Juste comme ça, voici 4 jeux qui sont nés lors d’une de ces jam:

Ça fait réfléchir non?

Screenshot de The Binding of Isaac : repentance

Ou trouver des game jam?

Je dirais que le point de référence est le site itch.io. C’est d’ailleurs un site quasi incontournable dans le monde de l’indé. C’est un peu le steam ou le PS store de l’indé mais avec beaucoup moins de contraintes. N’importe qui peut proposer presque n’importe quoi, gratuitement ou pas; c’est pourquoi beaucoup de jam utilisent itch comme plateforme d’hébergement. C’est aussi un site sur lequel le chasseur de pépites aguerri pourra trouver de quoi satisfaire une soif sans limite de trésors vidéoludiques. Tu pourras aussi dénicher un calendrier recensant un nombre incalculable de jam allant de quelques heures à plusieurs mois (on me dit même qu’il en existe de plusieurs années) et sur des themes variés comme “queer vampire”, “ nokia 3310”, “climate change”. Le site indique, au moment où j’écris ces lignes, avoir hébergé 321 846 jeux de jam.

Il existe aussi de grandes jam connues de tous, enfin des amateurs de jam, dont voici une liste non exhaustive : 

  • La Global Game Jam : elle a lieu une fois par an. Elle se déroule à travers le monde durant 7 jours avec des salles dans plusieurs centaines de villes. En 2024, on compte 131 pays participants, 79182 jeux sur le thème “Make me laugh”.
  • La Ludum Dare : deux éditions par an, 12 avril et 4 octobre en 2024. La jam dure 72 heures, mais c’est un travail en solo avec possibilité de venir avec des assets ( éléments graphiques et audios) et une base de code.
  • La Scientific Game Jam : événements sur plusieurs lieux (notamment en France). Ici le thème est un peu particulier, l’équipe a 48h pour créer un jeu sur la thématique de recherche d’un(e) jeune chercheur(euse). 53 jeux réalisés en 2023, tous disponibles gratuitement (lien sur le site)
  • Game Jam Arte : comme quoi le concept touche tous les domaines. 48h consacrées au jeu vidéo par la chaîne culturelle européenne à Montreuil (en 2023)
  • La No Crunch Games Jam : La jam de la bienveillance, 21h de création sont réparties sur 3 jours afin de limiter l’excès de travail (conseil de 7h par jour). La mixité est mise en avant, c’est-à-dire qu’on encourage les gens à former une équipe avec des inconnus. Elle est localisée à Strasbourg.
La Global Game Jam

C’est tout?

C’est déjà pas mal, je pense t’avoir dépeint dans la globalité ce que peut être une game jam. Avant tout un lieu de création, d’entraide et de fun. Personne ne m’a parlé de mauvaises expériences sur ces événements. Je ne peux qu’encourager les débutant à s’inscrire, aucun risque que du benef ! Pas mal de Discord de dev passent des annonces pour former des équipes, des jam les forment sur place, donc aucune excuses. Et une fois que tu as mis le pied dedans, tu n’as qu’une envie c’est  recommencer. N’hésitez pas à partager cet article, voire même à inonder les commentaires  (du site ou d’insta) d’anecdotes ou alors de propositions de jam.

Moi, je vous laisse là pour cet épisode et je vous dis au 3 mars 2024 pour le second devlog réalisé avec un autodidacte qui a bossé 4 ans sur son jeu en solo, le tout sur The Hive !

Jouez bien, jouez fun, jouez indé !

Inksushi

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Achetez vos jeux et cartes prépayées moins chers

SUGGESTIONS

Un nouveau jeu Batman Arkham annoncé

Un nouveau jeu Batman Arkham annoncé

Dévoilé par surprise, un nouvel opus de la série Batman Arkham va sortir en VR un peu plus tard cette année. https://www.youtube.com/watch?v=XpN_Abd1RQc Après un premier opus VR sorti en 2016, le héros légendaire de Gotham revient dans un nouveau jeu. Pour l’instant,...

Copy link